65244Dernièrement, j'ai plutôt été ce qu'on appellerait une harpie, une chieuse, une emmerdeuse avec mon breton. Sans rentrer dans le détail de notre intimité non plus hein, je m'emmêle, mais pas tout le temps, il a beaucoup donné et j'ai... beaucoup reçu. Je pensais à ça ce matin dans les bouchons du périph et j'ai pensé à ce texte que j'adore de Cali. Alors, ce post, c'est du private. C'est une spéciale dédicace pour le breton qu'est même pas fichu de lire le blog... Bon anniversaire my love !!!
DQJM


ps: si quelqu'un a le crédit de cette sublime photo, merci de me le filer que je l'indique, je me sens voleuse, j'aime moyen.


Pour Jane

On s'étreint, on se serre comme on se boit
Est-il nécessaire que je répète tant de fois
Je t'aime, je t'aime, je t'aime je n'aime que toi
Je t'aime, je t'aime, je t'aime je n'aime que toi

On se suce les lèvres, on mélange nos doigts
Le bonheur est une vieille, qui boite sur du verglas
Alors je le répète pour qu'on ne l'oublie pas
Je t'aime, je t'aime, je t'aime je n'aime que toi

Je pendrai, haut et court
Quiconque, te rôdera autour
Le bonheur est une vieille, qui boite sur du verglas
J'essaie de m'en souvenir à chacun de mes pas

On a cloué des projets sur nos agendas
Pour être sûrs, bien sûrs, d'aller au moins jusque là
Tu as peur de me voir partir et moi que tu ne restes pas
Je t'aime, je t'aime, je t'aime je n'aime que toi

On se griffe, on se renifle, on se boit
On se cherche aux coins de chaque instant on ne se lâche pas
J'ai ces mots comme un flambeau qui guide nos pas
Je t'aime, je t'aime, je t'aime je n'aime que toi

Je pendrai, haut et court
La première vermine, qui te fera la cour
Le bonheur est un chien qui traverse une quatre voies
J'essaie de m'en souvenir à chacun de mes pas

Cali