7_tahiti1 - On ne va pas régulièrement au monoprix avec son tamagoshi en poussette pour acheter de la Buckler. Tous les fins gastronomes me demanderont bien évidemment ce qu'est la Buckler. Rahhhhhh la buckler, ben la bière sans alcool. Pourquoi me demanderez vous ? Parce que sans alcool, la fête est plus folle ! ET que le malt aide à produire du lait de femme allaitante. OUAIP. Je continue mes conneries essais de vie alternative bio bio. Sinon, y a galactogil vendu en pharmacie aussi, mais là franchement, le parfum vomi qui va avec, je peux pas. J'ai essayé mais je peux pas.

2 - On n'oublie JAMAIS d'acheter du papier toilette pour la maison quand on entame le dernier rouleau. Oui, ok je développe pas.

3 - On ne porte pas des soutiens gorges les plus moches de la planête et comme si une humiliation ne suffisait pas, on ne dort pas avec. C'est simple, on a une marque à vie sous les seins de l'élastique du soutien gorge d'allaitement. Y a que sous la douche qu'on les porte pas mais vu les lignes qui suivent, on peut dire que c'est... compliqué !

4 - On ne se fait pas engueuler telle une première communiante par la pharmacienne, qui hurle dans son officine parce qu'on a voulu discrêtement soigner ses hémoroides ampoules de pied avec de l'intrait de marron d'inde alors qu'il y a de l'alcool dedans et qu'on est de facto cataloguée mère indigne quand on signale que c'est pas un petit verre de Bourgogne après une têtée qui va abîmer le tamagoshi...

5 - On n'a pas des journées de 24h00 qui en dure 4. Me demandez pas pourquoi, j'y comprends rien. Du coup, certaines activités en prennent un coup. Lesquelles me demanderez vous ? Hmmm, vous aimez le danger, je le sens. Ben la douche prend une claque assez régulièrement. Genre : bon il est 8h03, je vais prendre ma douche. Grrrr non "tamagoshi première" réclame un change. Ok une têtée aussi. A y est 9h15, je fonce sous l'eau. Ahhhhh non le portable sonne. C'est ma cousine. 10h23 Allez cette fois, à moi la chaleur (et les brulures de seins qui vont avec) de la baignoire. Merde, merde, merde, j'ai toujours pas envoyé la demande de rattachement du tamagoshi à la sécu à qui il va falloir 4 p... de semaines pour le faire. Et donc au moins autant pour nous rembourser les frais de la maternité. Ok je fais le courrier. 11h56 Ouf, je suis libre, je me déshabille dans la salle de bain et là, c'est le drame. Tamagoshi a passé ses 3 heures réglementaires et hurle pour un change et une tétée. Je continue pas, vous voyez le tableau (en vrai, c'est pire).

6 - On ne jette pas ses crèmes hydratante et huiles pour le corps à la poubelle. Pourquoi ? Ben vous avez pas lu le numéro 5 ou bien ? Prendre 10 minutes pour se crèmer le corps ? ha ha ha ha !

7 - Du coup, c'est presque un avantage de ne pas être épilée depuis la période préglaciaire de début août. Ce sont vos poils qui vous tiennent chaud et hydratent vos jambes. Avec le retour de l'hiver, c'est limite une bonne nouvelle. Bien évidemment, je ne parle pas de coiffeur. On n'est pas chez les jolis-pitt ici hein, c'est DQJM, allez pas vous gourasser. Y a plus option coiffeur.

8 -Vous n'appelez pas votre mère au secours et la suppliez de venir dormir chez vous deux nuits parce que vivre seule la montée de lait des 3 semaines pendant que le breton est en mission à l'étranger, c'est juste totalement au dessus de vos forces. Et puis vous avez bien réfléchi et vous pouvez pas faire un coup pareil à Renée sinon elle voudra jamais faire d'enfants.

9 - Vous ne mangez pas des plats tout fait de chez dieu picard alors que ça, dans votre religion, c'est un motif sérieux d'excommunion pour pas dire une hérésie. Franchement ? C'est pas bon mais actuellement, vous n'avez plus aucun sens du bon goût culinaire, c'est officiel. Le magimix tout neuf va pouvoir servir de bouge aux araignées du sud parisien.

10 - Comme vous êtes à fond, vous ne créez pas un second blog dédié au tamagoshi rien que pour les grands mères et la famille parce que franchement, vu votre emploi du temps peu chargé et votre faculté à vous organiser dernièrement, deux blogs, ça vous fait même pas peur.

En conclusion, j'annonce ici officiellement que Renée et Hortense qui sont vite reparties se coucher sous le prétexte fallacieux que j'avais écrit une vague bidouille sur Schwarzeneger ont intérêt à se radiner dans le coin fissa sinon on va s'emmêler grave. Moi je vous laisse, je vais prendre ma douche. Ha, ha, ha.

DQJM