card_12fY un truc qui me rend dingue tient à coeur et qui, au regard de mes dernières lectures internautes, deviendrait trop de la hype. Le it-truc (donc) que je fais quand j'ai besoin d'évacuer le stress, de vider mon esprit, de retrouver mes chakras ouvertes tout ça. Et me répondez pas pilates ou yoga hein, je laisse ça aux filles souples des aducteurs qui n'ont pas l'air de bidibulle dès le premier mouvement.

Nan moi c'est autre chose, je voulais vous parler de... Tadaaaaaaa : tricot. Nan parce qu'il n'y a pas si longtemps que ça (dans les 90's diraient les modeuses), si je disais que je tricotais, on me regardait un peu de travers comme si j'étais une pauvre fille irrécupérable qu'allait finir seule avec son mouton chat alors qu'aujourd'hui, comment vous dire ? C'est un peu comme le pull chauve souris, je sens que ça revient. C'est trendy. Ha bon tu sais tricoter ? Rho la chance !!!! A la nuance près qu'en matière de trucs trendy, le pull chauve-souris, c'est une catastrophe. Enfin y a pire, y a les épaulettes, mais là apparemment, c'est déjà trop tard elles seraient de retour. Et là je déclare : JE NE REPORTERAI JAMAIS D'EPAULETTES FAUDRA ME PASSER SUR LE CORPS gras.

Bref, le tricot donc. Pour une raison surement psychanalytique mais qui m'est parfaitement obscure, j'adooooore acheter de la laine et des aiguilles en bambou. Ca me rapproche du mouton qui est en moi ? Va savoir. Enfin, je gardais mon addiction pour moi, bien tranquille. Jusqu'au jour maudit où, au détour d'un blog, j'ai réalisé que les tricoteuses étaient une armée et qu'elles avaient investi internet. Oui, oui, oui, terminé le tricot de mémé, bienvenue dans le knit2.0.

Du coup, j'ai décidé de vous faire partager mes pérégrinations quotidiennes du ternet en laine.

Pour commencer, toute bonne tricoteuse qui se respecte crée sa fiche sur Ravelry. Comment vous présenter ça ? Ravelry, c'est un peu le facebook de la tricoteuse voyez. Et quand on tombe dedans, c'est pas heures qu'il faut mais des semaines. Moi j'adooooore. D'ailleurs, cherchez bien, j'en suis. Je veux bien être votre amie ravelry. Bon ok, faut parler l'anglois une chouille mais y a plein de trucs en français aussi.

Une fois armée de votre fiche, vous allez écumer les blogs de tricoteuses et croyez moi, y en a des tonnes. Le défaut majeur de ces blogs, c'est que quand vous les lisez vous voulez tout faire pareil et ça, c'est extrêmement chronophage voire ennuyeux pour votre compte en banque. Bé oui, la tricoteuse de base, la merinos elle s'en cogne, voyez. LA tricoteuse, elle vous parle d'alpaga, elle vous en met plein la vue avec du cachemire et évidemment c'est pas gratuit...

Donc une fois votre modèle en main, vous allez vouloir acheter de la laine. Là aussi, on a dépoussiéré le concept. Si Pingouin vous dit quelque chose (et ouaip quand je dis que je tricotais du temps où c'était...) ben oubliez. Maintenant c'est ici, ou et aussi que vous irez vous approvisionner. Evidemment y a toujours Phildar hein mais franchement, ils ont loupé le train de la hype je trouve. Les accros (dont je suis, quel mouton, j'vous jure) vont bien évidemment se servir à la Droguerie mais franchement, c'est super trop cher. Si vous découvrez la Droguerie avec ce post, vous allez me haïr sur trois générations (donc choup et la fille de choup et la fille de la fille de choup, ça craint...). Dans la vraie vie, y a des boutiques à Paris, Toulouse, Lyon, Nantes, bref partout.

Ensuite, vous tenterez une incursion dans le monde de la wool. Et oui parce que figurez vous que les anglosaxonnes ont inventé un concept génial : le KAL. Quoitesse ? Facile : le knit a long (je crois) qui est un blog entièrement dédié à un modèle, sur lequel on s'inscrit et on tricote toutes ensemble. Yessss, une sorte de Larsach du ouebe. Quand on a un souci, on peut être sure qu'une autre que nous a le même alors on farfouille dans les posts, on lit les commentaires et on remercie Monique du Gers de nous expliquer enfin clairement ce qu'est un rang raccourci bordel ! Sinon, y a carrément le must, la vidéo d'explication mais là j'en parle même pas, ça me file des frissons secsouels rien que de l'écrire...

Enfin, parce qu'en matière de laine, on est toutes les moutons d'une autre (tagada-ta-tsoui-tsouin). Il faut faire le tour des blogs pour être aussi accro à certains modèles du moment qu'à un sac Chloé (et pour moins cher quand on y pense). Par exemple, certaines poussent les mêmes cris hystériques quand on leur dit GRR que quand elles ont vu Wham en concert la première fois (mais qu'est devenu Andrew Ridgeley ?). La papesse absolue c'est Ittibitty, mais y aussi la célébrissime Poule (quand on est soi même pintade, on ne peut qu'être sensible au blog de la poule ! ça c'est un festival de vannes pourries ou je ne m'y connais pas) et puis On va voir si je m'y tiens aussi et puis 22 rue mais bon je vous laisse farfouiller, y en a des milliards.

Alors évidemment, soyons bien claires, quand on est une fille normale. On bave devant tout. On commence plein de trucs. ET on les finit jamais. Mais on est quand même contente de dire dans les soirées de l'ambassadeur, que ouaip... on tricote. Bon sinon, si vous êtes juste une feignasse qui veut être à la page, j'ai aussi ce qu'il vous faut. Ca s'appelle Goldenhook. Vous pourrez toujours prétendre que vous l'avez fait vous même.

Et me dite pas merci hein, c'est cadeau.

DQJM

ps : la prochaine fois, je vous montre comment faire votre premier tricot, sans rire !


Découvrez Kool & The Gang!