moutons

 

Neuf mois de grossesse et BEAUCOUP trop de temps passé à ne rien faire m'ont quelque peu amenée à développer de nouvelles théories vaseuses. Oui, encore des théories. J'y peux rien, ça me rassure. Et croyez moi, à la 41ème semaine d'aménorrhée où même vos bouquins de grossesses titrent : "ça y est, vous avez votre enfant dans les bras", vous avez besoin d'être rassurée. Enfin vous voulez être rassurée si votre enfant est toujours dans votre ventre avec un obstétricien roulant des yeux de possédé en pronostiquant les mensurations de l'enfant prodige et en signalant qu'il n'y a plus beaucoup de liquide amniotique là dedans juste après vous avoir demandé si vous sentiez votre tamagoshi bouger régulièrement...

Donc la femme enceinte durant ces 41 p... de semaine est harcelée. Elle est verbalement harcelée.
Je pense que j'ai rarement été l'objet d'autant de questions cons. J'aurais voulu faire un effort, mais là, j'ai plus les moyens, c'est la question con de trop, voyez. Et n'allez pas penser que la question con émane seulement des cons. Non, non, non, elle émane aussi de votre famille, de vos proches même. D'ailleurs, quand vous y repensez, vous réalisez que vous même vous avez posé des questions cons à d'autres femmes qui ont accouché avant vous. La TE-HON ! Donc la question con vous a peut être déjà attaqué. Ricanez pas trop vite hein. J'en ai posé, je me souviens, malheureusement...

N'étant pas bêcheuse, je partage avec vous les perles auxquelles j'ai eu droit ces 40 dernières semaines. J'ai tendance à penser que toute femme enceinte se les coltine alors si vous, hommes, nullipares ou ex femmes enceintes amnésiques pouviez garder dans un petit coin de votre tête que vous pouvez vous en passer, ce serait.... super, pour les femmes enceintes qui n'auront plus à garder ce rictus figé sur leur visage gonflé (à tout sens), seule alternative pour ne pas faire subir toute agression physique au poseur de question.

Evidemment, toutes les questions cons ne vous poussent pas à filer des baffes hein. Mais finalement, je dois dire que cette grossesse m'aura procuré un sentiment inconnu jusqu'alors, la patience et la sagesse.  

Tu les sens les a- ailes du papillons b- petits poissons dans ton ventre quand le tamagoshi bouge pour la première fois dans ton ventre ? Heu... Je sens super bien les trop nombreux désordres intestinaux que j'ai (remerciez moi de ne pas entrer ici dans les détails) ça oui mais franchement, c'est quoi ces images ? Généralement, cette petite question conne mignonne comme tout arrive autour du 4ème ou 5ème mois. Je me répète mais hormis les gaz, je n'ai trouvé aucune autre image au premier mouvement du tamagoshi. D'ailleurs, je continue à me dire que ce n'était peut être que des gaz...

Y en a combien là dedans ? Là, il faut imaginer la scène. Généralement, le con la personne qui vous pose cette question a l'index pointé sur votre ventre. Le plus drôle, c'est que cette question revient régulièrement du 5ème au 9ème mois avec une bien sur, une plus grande occurrence autour du neuvième mois, nous sommes d'accord. Seule alternative à la grosse baffe, cette réponse soufflée par une collègue enceinte : "je sais pas, j'ai arrêté de compter au troisième." avec un sourire de madone innocente, bien entendu. Seul bémol à cette parade, le con ne comprend pas toujours la vanne, du coup c'est frustrant.

C'est pour bientôt ? Cette question là requiert ENORMEMENT de self contrôle. Parce que cette question là, on peut même vous la poser dès le démarrage du second trimestre. Si, c'est du vécu. Du coup, il faut se la coltiner pendant des mois. Et à force, elle éreinte....voire elle gonfle (ha ha ha). J'ai pas encore trouvé la parade de fou. Généralement, je réponds "l'an prochain" mais c'est pas exactement ma meilleure répartie.

Mon sens inné du pestacle m'a fait garder la meilleure pour la fin, ma préférée, ma chouchoute du moment. Celle qu'elle est tellement con que parfois, elle pourrait me faire pleurer. Attention roulement de tambour : tatatatatatatatataaaaaaaa :

T'as pas (encore) accouché ??? Prenez bien le temps de la lire celle là. Mettez y les accents hystériques qui vont bien avec. Pensez à ajouter le petit ricanement et vous aurez LA question que je me prends dans les gencives une demi douzaine de fois par jour en ce moment. Elle peut vous être posée en direct live, de visu ou par téléphone. Elle a aussi sa variante sur votre répondeur de portable. Si par malheur, vous n'avez pas décroché, la personne au bout du fil ricane que vous êtes sûrement en train d'accoucher là tout de suite maintenant... Armez vous de courage, de patience. Surtout si cette question vous est posée moins d'une demi heure après avoir vu l'obstétricien et son air de pythie dépitée : Ah non ma p'tite dame, vous irez au terme... si vous ne le dépassez pas ! Deux options s'offrent à vous : pleurer (et franchement en plein Paris, enceinte jusqu'aux yeux et en pleurs, vous allez encore vous attirer des questions cons qu'on n'aurait même pas pu imaginer) ou baffer. Femmes enceintes : dans ce cas, ne faites pas comme moi, révoltez vous, BAFFEZ.

Pour vous autres, lecteurs bienveillants, j'ai un conseil. Finalement, la seule question top, franchement doulesque que je connaisse à poser à une femme enceinte c'est : comment vas tu ? Ca marche à toute semaine de la grossesse et ça fait un bien fou. Avec un peu de chance, vous obtiendrez votre diplome de doula.

DQJM