08 janvier 2008

bonané

Chers amis lecteurs, bonjour, bonsoir. Donc voilà, depuis quelques jours, mon esprit retord tourne à plein régime pour trouver un truc vaguement attratif ou drôle ou même intelligent (soyons folle) à vous dire pour cette nouvelle année qui commence et j'avoue, oui j'avoue moi la bavarde invétérée, je fais choux blanc.   Amour, gloire et beauté, y en a plein qui me l'ont faite. Et surtout la santé hein ! Ca me crispe, comme si on allait tous finir d'un cancer des oreilles. Bonne ou joyeuse, ou heureuse... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 06:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 décembre 2007

écrit en 1996

J'suis un mannequin glacé Avec un teint de soleil Ravalé, homme pressé Mes conneries proférées Sont le destin du monde Je n'ai pas le temps je file Ma carrière est en jeu Je suis l'homme médiatique Je suis plus que politique Je vais vite très vite J'suis une comète humaine universelle Je traverse le temps Je suis une référence Je suis omniprésent Je deviens omniscient J'ai envahi le mondeQue je ne connais pas Peu importe j'en parle Peu importe je sais J'ai les hommes à mes pieds Huit milliards potentiels De crétins... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 novembre 2007

Au programme ce week end

Qu'il est loin mon pays,qu'il est loin,Parfois au fond de moi se ranime,L'eau verte du canal du midi,Et la brique rouge des Minimes. Ô mon "pays", Ô Toulouse. Je reprends l'avenue vers l'école,Mon cartable est bourré de coups de poing,Ici, si tu cognes tu gagnes,Ici, même les mémés aiment la castagne. Ô mon "pays", Ô Toulouse. Un torrent de cailloux roule dans ton accent,Ta violence bouillonne jusque dans tes violettes,On se traite de cons à peine qu'on se traite,Il y a de l'orage dans l'air, et... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 07:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2007

esprit de synthèse

Hier soir, au volant de mon joyeux bolide, coincée dans les embouteillages, j’ai mis deux heures dix pour faire les douze kilomètres qui séparent Nanterre de Levallois. Mon esprit divaguait en matant le type d’a côté se curer le nez jusqu’aux sinus !  Je pensais à tout un tas de gens et de choses...- au sex appeal de Bernard Thibault ;- à ce reportage radio surréaliste où l’on entendait une femme hurler comme une folle terrifiée pour sortir d’un métro qu’on imaginait prêt à exploser ;- à notre bon président et son équipe de rugby... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 10:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 octobre 2007

récitation

Mes racines sont profondes, elles ont traversé l’onde ;Et perforé la pierre d’une fin de terre ;Elles ont tissé leur toile, sous un ciel sans étoiles ;Et nettoyé par le vent, attiré par-devant ;Ô ma presqu’île accrochée, par quelques vieux rochers ;Je garde une boussole, pour revenir sur mes pas ;Souvenirs du ras du sol, quand je ne marchais pas. Mes racines sont vivantes, comme dans ces terres arides ;Elles cherchent la suivante, quand une nappe est vide ;Elles forcent mon voyage, qu’importe où et quand ;Mon existence péage, garde... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2007

récitation

Trente ans et tu regardes le papier peint vieillir, Trente ans et tu veux toujours t'éblouir, Dans des nuits si longues que les jours devaient rétrécir, Trente ans et oui, tu ne les as pas vus venir, Trente ans, c'est peut-être le moment de s'enfuir, T'étais partant, disais tu, dans un sourire, Pour tes trente ans de brûler tes souvenirs, Trente ans, ne laisse plus le canapé t'engloutir, Trente ans, n'attends plus que l'on vienne t'attendrir, Redeviens touchant comme quand tu voulais tout détruire, C'est tant et tant, ce... [Lire la suite]
Posté par La Piaf à 09:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]